17/06/2013

Modavien, qui es-tu?

Dans cette catégorie, je vous propose de partir à la rencontre de Modaviens.

A l'aide d'un petit questionnaire, ils se présentent et partagent avec nous leur passion ...

 

Nous allons commencer par Bernard Degrange de Modave Village.


553502_4128594973184_1455666314_n.jpg602557_10200101036314575_1799445643_n.jpgdegrange.jpgBonjour  Bernard,  peux-tu te présenter en quelques mots?

52 ans (bientôt 53 !) – Marié, père de deux filles, Valérie et Leslie (31 et 25 ans) et papy de deux p’tits fils Loïck 3 ans et Axel 10 mois. Toutes ces infos ne me rajeunissent pas mais peu importe, je suis très fier d’avoir réussi le pari de créer une bien belle famille très soudée.

 

Dans la vie tu fais quoi ?

Professionnellement, je suis commissaire à la police locale de HUY où je dirige la brigade judiciaire. Accessoirement, je suis aussi employé à l’académie de police de la province de Liège en qualité de chargé de cours. Partager mon expérience est, pour moi, une richesse de vie. Cela me permet de rester jeune (dans la tête) au contact des nouvelles générations. La jeunesse m’oblige à évoluer avec l’air du temps en suscitant très souvent des remises en question voire des adaptations.

Tu es un joggeur acharné, ca fait longtemps que tu cours ?

J’ai toujours été attiré par le sport. Durant mon adolescence je pratiquais (à un très bon niveau) de la natation et j’ai effectué des études en éducation physique.
L’évolution de la vie a fait que ...

 


... j’ai eu moins de temps (comme tout le monde) à  consacrer à mes loisirs : Les études, le mariage, les enfants, l’aménagement de la maison sont autant de freins à la pratique d’un sport.
Après avoir décroché mon diplôme d’officier de police (en 1990), j’ai cherché une activité sportive facile à exercer, me permettant de concilier vie professionnelle et vie familiale. Le jogging c’est alors imposé comme une évidence ! Il peut se pratiquer n’importe où et n’importe quand, il suffit de s’organiser pour avoir tjrs son sac de sport à porté de main et je peux démarrer au départ de n’importe où dès-lors que j’ai un peu de temps libre.
Donc, pour répondre concrètement à ta question : Le jogging est devenu une passion qui dure depuis 24 ans maintenant.  

1     Tu es le papa du programme « courir pour ma forme à Modave ». Que retires-tu de l’expérience et comment vois-tu la suite des évènements ?

Jusqu’à l’année dernière j’ai pratiqué le jogging pour moi, pour mon plaisir, pour mon entretien physique et mental et aussi, faut-il l’avouer, avec un p’tit esprit de compétition. Je n’ai jamais été un grand champion mais je me suis tout de même toujours bien débrouillé dans les challenges régionaux en me classant régulièrement dans les 20 voire10 premiers des pelotons. En 2012, j’ai décidé que ce serait ma dernière saison de compétition puis que je passerais uniquement à la pratique de la course à pied en mode loisir.

J’ai alors fait une saison incroyable en cumulant 56 courses, plusieurs podiums de catégorie et la victoire au challenge « Conduzien » ainsi qu’au challenge « L’Avenir Huy-Waremme » et une 5eme place au challenge « Hesbignon ».
En 2013, fallait donc passer à autre chose et comme je l’ai exprimé pour ma vie professionnelle, je retire beaucoup de satisfaction à transmettre mon expérience.

Je connaissais très bien le concept JCPMF et je trouvais dommage que cela n’existait pas à Modave alors qu’il avait été développé dans bon nombre de communes avoisinantes. J’ai lancé l’idée aux autorités communales qui se sont montrées enthousiasmées par la mise en œuvre du projet.
Sitôt dit, sitôt fait, j’ai embarqué ma fille (qui partage la même passion) avec moi pour encadrer le groupe que nous allions former en développant, dans un premier temps, uniquement un niveau 1.
C'est-à-dire destiné à des non voire des peu sportifs et les amener progressivement à la pratique du jogging loisir avec pour objectif d’être capable de boucler un parcours de 5 kms. Cette session de printemps se termine maintenant avec la grande satisfaction d’avoir vu évoluer les participants au fil des semaines. Leur motivation, leur détermination et les résultats obtenus sont pour moi une réelle fierté.
En 2012 j’ai été fier de mes résultats sportifs mais cela n’est pas comparable avec le sentiment de  bonheur qu’éprouvent mes bébés joggeurs (comme je les appelle) et qu’ils me transmettent.
Pour la suite, en attendant la session d’automne qui débutera le 10 septembre avec deux niveaux cette fois (0-5km) et (5-10km), je vais continuer à organiser un rendez-vous encadré par semaine afin de favoriser la poursuite du sport. En effet, il est malheureusement d’usage que durant la période estivale, certains arrêtent de pratiquer et tout est alors à recommencer. Ce serait vraiment dommage et c’est pourquoi je suis attaché à mettre en place ce plan d’entretien de la condition physique acquise. Ce plan estival débutera le mardi 02 juillet au départ de lieux de rendez-vous différents chaque semaine pour favoriser la découverte de notre commune.

1.    Où habites-tu à Modave ? et depuis quand ?

Originaire de la Hesbaye profonde, je vis sur la commune de Modave depuis 1991 où je me suis d’abord installé à Strée (Les Gottes) et où j’ai vécu durant près de 20 ans.
Depuis 2010, je vis au cœur de Modave Village (rue du Centre) où je me suis parfaitement intégré à la vie sociale.

Si tu devais convaincre un de tes amis de venir vivre à Modave, tu lui dis quoi?

Je lui explique simplement que quand il traverse la Meuse pour entrer dans le Condroz, Modave est le premier plus beau village bien tipé qu’il puisse trouver. Je l’invite à quitter les grands axes pour découvrir ses richesses et je le balade dans les alentours arborés ou campagnards. Après, il n’aura plus qu’une seule envie …venir y vivre !

A  Modave, il manque ?

A Modave, il manque une mise en valeur. Depuis que j’y vis, j’ai toujours eu l’impression que les autorités n’étaient pas suffisamment conscientes du potentiel d’exploitation touristique que ce beau village peut offrir.
Redynamiser des rencontres citoyennes en toute simplicité est aussi une chose à faire. Je pense qu’il y a là une réelle attente des habitants d’autant qu’on constate un important renouvellement de la population avec de nouveaux habitants désireux de s’intégrer dans cet esprit villageois. 

1.   Demain tu gagnes  50 millions d’euro, tu fais quoi ?

      Ah si je gagne 50 millions d’euros, hormis des projets très personnels, j’achète le château de Modave et j’en fais un centre sportif. On peut rêver non ?


     Merci beaucoup Bernard, tu es le premier Modavien de la rubrique. A bientôt ...







Les commentaires sont fermés.